Psychomotricité

La psychomotricité est une thérapie à médiation corporelle permettant d’aider un enfant ou un adulte à prendre conscience de son corps, à se remettre en lien avec ses émotions, à retrouver le chemin de la communication avec soi et avec les autres. C’est à travers le corps que l’on rejoint le psychisme, les émotions, la personne toute entière.

 

Page0001b

Quels sont les avantages de la thérapie psychomotrice ?

La parole ne suffit pas. Le corps, lui, n’est jamais muet : il parle, même et surtout de ce qui ne peut pas être verbalisé immédiatement. L’essentiel de la communication passe par le canal corporel. La psychomotricité privilégie précisément cette communication corporelle.

A qui s’adresse la psychomotricité ?

Une thérapie psychomotrice peut être proposé dès la naissance et à tout âge de la vie, quelle que soit l’origine du trouble : déficit sensoriel (auditif, visuel), troubles neurologiques, conséquences d’une maladie, présence d’un handicap, troubles associés à des difficultés relationnelles.

Les principales indications pour les enfants

  • motricité globale et fine équilibre, coordinations          
  • praxies planification et réalisation du geste                                
  • tonus crispations, tics, manque de tonus, bégaiement   
  • orientation spatiale et temporelle                                    
  • communication verbale et non verbale
  • attention et concentration, avec ou sans hyperactivité
  • comportement agitation, agressivité, inhibition, anxiété, troubles de la séparation
  • latéralisation
  • acquisition de l’écriture
  • perceptions y compris surdité, malvoyance
Les avantages spécifiques de la thérapie psychomotrice pour les enfants :

 Elle se fonde sur une connaissance de l’évolution du développement sensori-moteur et psycho-affectif au fil des années.

Elle permet l’établissement d’une relation thérapeutique entre l’enfant et le thérapeute, dans laquelle tous deux s’engagent corporellement.

Elle utilise largement le jeu, qui constitue un moyen de relation privilégiée avec les enfants.

Elle met l’accent sur l’expression émotionnelle du mouvement et permet de mettre des mots sur les émotions exprimées par le corps.

Elle permet à l’enfant, à travers le jeu symbolique, de trouver des ressources pour gérer des situations difficiles.

Elle développe et relie tous les canaux de perceptions : sens visuel, tactile, auditif, vestibulaire, kinesthésique.

Elle permet d’améliorer les capacités graphomotrices et l’écriture.

DSCF4456a


 

Les principales indications pour les adultes

  • affections psychosomatiques
  • troubles du comportement alimentaire 
  • dépression
  • troubles tonico-émotionnels (tics, bégaiement)
  • troubles de la sexualité et de la fertilité
L’objectif de la thérapie étant d’améliorer le bien-être et la qualité de vie de la personne. 

 

Quelles sont les méthodes utilisées ?

 Les thérapeutes de la psychomotricité  travaillent avec le corps en mouvement ou au repos, le corps comme moyen de relation à soi, à l’autre et à l’environnement (espace, temps, objets). Ils utilisent diverses techniques :

Les techniques thérapeutiques d’expression sont des techniques de libération et d’expression émotionnelle par le corps et le langage qui favorisent en priorité les capacités de communication avec autrui.

Par exemple : la danse, le mime, le jeu dramatique, la musique, la voix, le modelage ou l’expression artistique graphique.

 Les techniques thérapeutiques d’impression sont des méthodes de relaxation qui favorisent les capacités de conscientisation d’ordre perceptivo-moteur, sensoriel ou émotionnel.

Par exemple : les techniques apparentées au training autogène, à l’eutonie, au yoga et à la psychotonie, ainsi que diverses formes de massages.

 

Comment débute une thérapie psychomotrice ?

Dans un premier temps, un bilan psychomoteur est établi : il s’agit de mettre en évidence les ressources et les troubles en proposant des mises en situations ludiques ou directives, tout en étant à l’écoute du langage corporel. Des entretiens avec le patient, l’entourage, les parents, les médecins et autres professionnels complètent la démarche.

En fonction de ces évaluations, le soutien thérapeutique le plus approprié est proposé, qu’il s’agisse d’une thérapie psychomotrice, d’une psychothérapie, de conseils, ou d’une autre solution.

Enfin, le projet thérapeutique est défini et les modalités de la thérapie sont fixées : individuelle, en petit groupe, thérapie mère-enfant, etc.

%d blogueurs aiment cette page :